fotolia_58954939_xxl.jpg

Génie Civil

Le domaine d'intervention du Génie Civil est très vaste. Il comprend notamment : le gros œuvre en général,  les constructions industrielles (usines, entrepôts, réservoirs, etc.), les infrastructures de transport (routes, voies ferrées, ouvrages d’art, canaux, ports, tunnels, etc.), les constructions hydrauliques (barrages, digues, jetées, etc.), les infrastructures urbaines(aqueducs, égouts, etc.).

Les entreprises souvent spécialisées qui interviennent en génie civil doivent souvent faire face à des problématiques complexes de traitement de la corrosion, de protection et de réparation des bétons, de renforcement de structure, d’imperméabilisation / protection / étanchéification des ouvrages, de scellement.

Le diagnostic

UNE ETAPE INCONTOURNABLE: LE DIAGNOSTIC

Avant toute réparation, il est important d'identifier la teneur du problème rencontré. Pour cela, les laboratoires spécialisés disposent d'outils leur permettant de bien appréhender l'état du béton afin de prévoir la stratégie de réparation à adopter

mortiers5

Profondeur de carbonatation

La phénolphtaléine est un indicateur coloré permettant de déterminer la profondeur de carbonatation d'un béton. En effet, le produit reste rose lorsque le pH est supérieur à 8.35 et devient incolore lorsque le pH est inférieur à 8.35. En pulvérisant une solution sur l'épaisseur soit d'une carotte de béton, soit directement sur site (entaille), on peut matérialiser aisément la profondeur de carbonatation.

mortiers4

Mesure d'enrobage des armatures

Avant e pouvoir effectuer un carottage dans une structure, il est important de connaître le positionnement des armatures afin de ne pas endommager celles-ci. Un autre paramètre important est l'enrobage des armatures, ce qui, en association avec le test de profondeur de carbonatation, permettra d'avoir une idée sur la probabilité que l'armature soit ou non corrodée.

mortiers3

Teneur en chlorure par prélèvement

Il est important de connaître la teneur en chlorures du béton au droit des armatures car elle pourra conditionner ou non l'utilisation du 761 Lankosteel dans l'opération de réparation. En effet, si le taux est < 0,6% du poids de ciment, on pourra envisager son utilisation. Au dessus de ce taux, le 761 Lankosteel ne pourra pas être utilisé. On effectue un prélèvement, soit par carottage soit par perçages successifs en diminuant le diamètre du forêt pour récupérer la poudre qui se trouve au droit des armatures.

mortiers2

Cartographie de potentiel pour déterminer les zones anodiques et cathodiques

L'état de corrosion de l'ouvrage n'est pas nécessairement le même sur la totalité de la surface: il peut se trouver des zones corrodées (zones anodiques) et des zones non corrodées (zones cathodiques). Pour repérer ces différentes zones, on effectue une mesure du champ de potentiel qui va indiquer une probabilité plus ou moins forte de corrosion.

mortiers

Mesure de résistivité

La résistivité électrique du béton dépend de l'humidité ainsi que de la salinité de celui-ci. En effet, un béton humide et pollué par les sels aura une résistivité électrique faible qui favorisera la corrosion des armatures. On mesurera la résistivité électrique des bétons à l'aide d'appareil de surface ou d'appareil mesurant la polarisation de l'armature, ce qui nécessite de connaître la longueur et le diamètre de celle-ci. Cette technique, corrélée à celle de la cartographie de potentiel, permet d'avoir une bonne idée des zones potentiellement corrodées.

LA PREPARATION DES SUPPORTS

  • mortiers.png

La qualité finale et la pérennité des travaux de réparation sont conditionnées par le soin apporté à la préparation des supports ainsi qu'à la qualité de préparation et de mise en œuvre des produits. La préparation des supports consiste à éliminer les souillures et dépôts superficiels divers (poussières, huiles, graisses, produits de décoffrage ou de cure, etc.) et à créer une rugosité de surface. Dans tous les cas, il est nécessaire d'éliminer les parties du béton non adhérentes ou dégradées en profondeur (mise à nu des ramatures indispensable).
Avant toute application, vérifier que l'état du support ainsi que les conditions climatiques ambiantes ( température ambiante, température du support, humidité relative, vent, etc.) sont compatibles avec les conditions stipulées sur les fiches techniques des produits

TRAITEMENT DE LA CORROSION

POURQUOI LA CORROSION DES ACIERS ?

Le béton, matériau hétérogène, subtil mélange de ciment, de  granulats, d’eau et d’adjuvants, est un matériau vivant ; il subit les attaques du temps et les agressions de la vie moderne. Les dégradations dues à la corrosion des aciers représentent 80 % des pathologies rencontrées. Pour qu’il y ait corrosion des armatures, il faut que trois facteurs soient réunis (voir schéma ci-contre). Pour ralentir, voire stopper la corrosion, il faut supprimer l’une de ces trois causes.

La corrosion des armatures se produit quand le pH du béton est <9. Deux causes sont à l’origine de cette baisse de pH : la carbonatation et les chlorures

- La carbonatation, en présence d’eau. Il s'agit d'une réaction entre l’eau et le gaz carbonique : H2O + CO2 = H2CO3. La formation d’acide carbonique fait ainsi baisser le pH. Puis réaction avec la chaux : H2CO3 + Ca(OH)2 = CaCO3 + 2H2O. Dès que le front de carbonatation atteint les armatures, la corrosion des aciers commence.

- Les chlorures provenant des sels de déverglaçage, de l’eau de mer ou des accélérateurs de prise chlorés réagissent avec le fer : Fe + 2Cl = (Fe++ + 2Cl-) + 2e- + 2H2O = Fe(OH2) + 2H+ + 2Cl-. La corrosion des armatures commence quand le ratio [Cl-]/[OH-] devient supérieur à 1. Une fois ce ratio atteint, il se forme des composés acides qui amorcent la corrosion. Les ions OH- provenant essentiellement du béton, le ratio [Cl-]/[OH-] de 1 équivaut à une teneur en chlorures par rapport au poids de ciment de 0,4 %

L'effet de pile: Lors de la réparation d’un ouvrage en béton armé présentant des signes de corrosion, une purge des zones dégradées autour des armatures est réalisée (NF P95-101), ces dernières sont débarrassées de la couche d’oxyde qui les recouvre, puis la réparation intervient à l’aide d’un nouveau mortier pour reconstituer le profil. Ce mortier, naturellement alcalin, redonne aux armatures leur protection initiale. Les bétons adjacents à la réparation restant pollués par les agents agressifs (carbonates, chlorures…), il se forme à la périphérie des zones réparées devenues cathodiques de nouvelles zones anodiques.

À moyen terme, la conséquence de ce changement de polarité est une accélération de la corrosion dans les zones adjacentes à la réparation. Pour éviter ce problème, il est nécessaire de traiter l’ensemble de l’ouvrage.

LE TRAITEMENT DES BETONS CARBONATES

Les "PLUS" produits

  • Conforme au Principe 11, méthode 11.3 (application d’inhibiteur sur le béton) de la norme NF EN 1504-9
  • Excellent pouvoir de protection des aciers contre la corrosion
  • Pénétration rapide dans le béton
  • Applicable par pulvérisation à la surface du béton
  • Solution incolore/inodore
  • Sans solvant
  • Pas de formation de film
  • Pas de modification de l’aspect du béton

LE TRAITEMENT DES BETONS CHLORURES

Les "PLUS" produits

  • Positionnement par carottage
  • Protection avancée des armatures du béton
  • Fonctionnement autonome : sans source de courant extérieur

Positionnement par carottage. Réduction significative de la corrosion active. Densité de courant: de 1 à 7 mA/m²

Fixation directe sur armatures. Empêche l'apparition de nouveaux sites de corrosion. Densité de courant: de 0.25 à 2 mA/m²

REPARATION DES BETONS

• En raison de dégradations d'ordre physique: La réalisation d'un ouvrage passe par la maîtrise de la formulation du béton, la qualité de sa mise en œuvre. La non maîtrise de ces différents paramètres impacte notablement sur la qualité du béton mis en place et engendre un certain nombre de dégradations telles que le retrait, la reprise de bétonnage, des défauts d'aspect, des défauts de vibration

reparation8

• En raison de dégradations d'ordre mécanique: le béton a souvent été calculé pour une utilisation donnée.des aléas peuvent survenir et modifier les caractéristiques intrinsèques de la structure (incendie, choc, surcharge, affaissement du support, etc.). La mauvaise qualité du béton mis en œuvre engendre, à la longue, des dégradations: gel/dégel, écaillage, usure, etc.

reparation9

• En raison de dégradations d'ordre chimique: Toute construction est condamnée à vieillir et à subir des agressions d'usure qui affectent inégalement les matériaux qui la constituent. Les agressions chimiques externes comme l'eau pure, les sulfates, le gaz, les acides minéraux ou organiques, les bases ou les agressions chimiques internes comme la présence de pyrite, de sulfate, peuvent affecter profondément le béton.

NOS SOLUTIONS PRODUITS DE REPARATION DES OUVRAGES D'ART ET BATIMENTS

Réparation structurelle. Épaisseur : 5 à 70 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R4

Réparation structurelle et rapide. Épaisseur : 5 à 70 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R4. Mise en peinture 24h

Réparation structurelle et rapide. Épaisseur : 2 à 70 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R3. Mise en peinture 24h

Réparation structurelle blanche. Épaisseur : 2 à 50 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R3. Blanc

Réparation structurelle coulable. Épaisseur : 15 à 250 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R3. Décoffrable à 4h

Réparation non structurelle. Épaisseur : 2 à 70 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R2

Réparation non structurelle et rapide. Épaisseur : 1 à 40 mm par passe. Conforme EN 1504-3 Classe R2. Mise en peinture 24h

Réparation à base chaux. Épaisseur : 3 à 50 mm par passe. À base de chaux aérienne CL90

NOUVEAU PRODUIT DE REPARATION

LES + DU PRODUIT

Mortier de réparation structurelle en fine épaisseur (< 3 mm). Conforme EN 1504-3 Classe R4. Mortier d'imperméabilisation. Conforme EN 1504-2 et Conformité Liste Positive. Mortier de collage. Conforme EN 12004. Excellente glisse. Résistance à l'eau en pression / contre-pression. Résiste aux sels de déverglaçage.                                                                                                           

777.jpg

777 LANKOIMPER SURFAÇAGE DE PAREXLANKO

Découvrez le Mortier hydraulique bi-composant de Parexlanko ; destiné au support béton et mortier ciment, à la réalisation de travaux d'imperméabilisation, de réparation / surfaçage en faible épaisseur et de collage de carrelage en mur (intérieur...

Voir la vidéo

NOS SOLUTIONS PRODUITS D'INJECTION

LES + DU PRODUIT

  • Réparation de fissures
  • Coulis très fluide
  • Résistances mécaniques très élevées
  • Très bonne adhérence sur béton
  • Excellente tenue à l’eau de mer et aux eaux sulfatées                                                                       

NOS SOLUTIONS PRODUITS DE REPARATION DES RESEAUX (ADDUCTION, ASSAINISSEMENT)

Réparation des voûtes des réseaux et collecteurs. Conforme EN 1504-3 Classe R2. Pompable sur grandes distances. Applicable jusqu’à 80 mm. Bénéficie d’une Conformité Liste Positive (CLP). Indice CNR (à 28 jours) : < 3

Réparation du radier et des pieds droits des réseaux et collecteurs. Haute résistance à l’abrasion. Fortes épaisseurs jusqu’à 80 mm. Conforme EN 1504-3 Classe R3. Indice CNR (à 28 jours) : < 1

Réparation du radier et des pieds droits des réseaux et collecteurs. Haute résistance à l’abrasion. Fortes épaisseurs jusqu’à 80 mm. Conforme EN 1504-3 Classe R4. Indice CNR (à 28 jours) : < 2

Réparation des cheminées des réseaux et collecteurs. Tenue aux acides et bases dilués. Imperméable à l’eau. Applicable sur support sec ou légèrement humide

PROTECTION PREVENTIVE DES BETONS

Après réparation, certains bétons peuvent nécessiter une protection contre les agressions ultérieures dues à l'environnement dans lequel ils sont placés: sels de déverglaçage, embruns marins, gaz carbonique, projections d'eau, produit chimique

NOS SOLUTIONS PRODUITS

LA PROTECTION PREVENTIVE DES BETONS 

Micro-mortier souple bi-composant ; Facile à appliquer : au rouleau, à la brosse ou par projection mécanique ; Excellente résistance aux sels de déverglaçage ; Conforme à la norme NF EN 1504-2 (selon principes, 1, 2, 5 et 8) ; Ralentit la carbonatation des bétons en limitant le passage de CO2 ; Bonne tenue aux UV et aux cycles gel/dégel ; Disponible en plusieurs teintes: gris, blanc, 50% gris 50% blanc, 10% gris 90%blanc, 30% gris 70% blanc.

RENFORCEMENT DES STRUCTURES EN BETON ARME

LES RAISONS D'UN RENFORCEMENT

Le dimensionnement des éléments de renforcement, en particulier la section, la longueur et le positionnement des renforts composites, doit être réalisé par un Bureau d’Études expérimenté en calcul de renforcement de structures. La mise en œuvre relève d’entreprises spécialisées, qualifiées, dont le personnel a reçu une formation aux techniques de mise en œuvre, et qui bénéficient de l’assistance technique du fabricant. Ces entreprises sont en mesure de présenter une liste de références dans le domaine d’emploi du procédé.

Pour la pose et l’autocontrôle, l’entreprise spécialisée se réfère aux informations données dans l’Appréciation Technique d’Expérimentation (ATEX) n°1982 du procédé, délivré par le CSTB en date du 5 avril 2013 et valide jusqu’au 5 avril 2016.

Restauration de la capacité portante

En cas de choc d’origine accidentelle, de corrosion des armatures ou après un incendie

Renforcement local d’éléments de construction

En cas de percement de dalles ou de voiles (ouvertures de trémies, chevêtres, etc.)

Augmentation de la capacité portante

En cas de modification dans l’usage de l’ouvrage

Réparation

En cas d’erreurs de construction

Environnement agressif

En cas d'imprévu lors de la conception

SCELLEMENT, CALAGE, COLLAGE

Grâce à des comportements très spécifiques (résistances à l'arrachement très élevées ou fluidité du mortier pour remplir facilement des cavités, etc.), ces solutions permettent de remplir des fonctions particulières et récurrentes sur les chantiers de génie civil: fixation de barres d'ancrage dans des ouvrages en béton fortement sollicités, calage de machines lourdes (turbines, machines outils, centrifugeuses, platines) en créant un support homogène et résistant ou collage structural de deux pièces (voussoirs) afin de transmettre des efforts mécaniques importants.

NOS SOLUTIONS PRODUITS

Mortier de scellement à retrait compensé. Prise et durcissement rapides. Haute résistance à l'arrachement à 24 heures. Conforme NF EN 1504-6

Micro-béton de scellement à retrait compensé. Résistances mécaniques élevées. Conforme NF EN 1504-6

Mortier de scellement et de calage à retrait compensé. Epaisseur: 10 à 50 mm. Conforme NF EN 1504-6

Mortier de scellement et de calage à retrait compensé. Epaisseur: 40 à 50 mm. Conforme NF EN 1504-6

Résine de scellement époxy methacrylate sans styrène. ATE tiges/béton et ATE fers/béton

Colle époxy bicomposant. Collage de tous matériaux de construction (sauf plastique). Collage structural de béton durci sur béton durci

Colle époxy fluide bicomposant. Reprise de bétonnage. Collage structural de béton frais sur béton durci

NOUVEAUX PRODUITS DE SCELLEMENT

LES + DU PRODUIT

  • Résine de scellement époxy pure
  • Qualification sismique
  • Hautes performances
  • Utilisable en présence de béton humide et trou inondé
  • Bénéficie de 2 ATE: tiges filetées (de M8 à M30) et fers à béton (diamètre de 8 à 32 mm).          

IMPERMEABILISATION ET ETANCHEIFICATION DES OUVRAGES

Certains ouvrages de génie civil tels que les réservoirs doivent être à la fois protégés contre la corrosion et la dégradation des bétons mais également contre les infiltrations et les fuites. Ces ouvrages - châteaux d'eau, réservoirs, cuves et bassins aériens, semi aériens ou enterrés - doivent être conformes aux recommandations professionnelles de l'Annale ITB n°486 de septembre 1990 et au fascicule 74. Issus des dernières technologies en matière de formulation et conformes aux exigences de la circulaire du Ministère de la Santé (arrêté du 29 mai 1997) et aux listes positives européennes, les systèmes Lankocoat ont à leur actif de nombreuses réalisations en France et à l'étranger.

NOS SOLUTIONS PRODUITS D'IMPERMEABILISATION

Mortier d'imperméabilisation souple bicomposant. Excellente résistance aux eaux sulfatées, à l’eau de mer et aux sels de déverglaçage. Ralentit la carbonatation des bétons en limitant le passage de CO2. Supporte la microfissuration. Résiste à l’eau en pre

Mortier d'imperméabilisation. Conformité aux Listes Positives (C.L.P.)

Mortier d'iumperméabilisation pour stations d'épuration et collecteurs d'assainissement. Bonne résistance à l’abrasion. Excellente résistance aux eaux sulfatées. Résistant à la pression et contre pression. Résistance à des pH > 5,5

Mortier d'imperméabilisation. Conformité aux Listes Positives (C.L.P.)

NOUVEAU PRODUIT D'IMPERMEABILISATION

LES + DU PRODUIT

  • Mortier d'imperméabilisation par cristallisation
  • Haute résistance en pression et contre-pression
  • Applicable directement en barbotine sur béton durci ou par saupoudrage sur béton frais
  • Circulable                                                                                                        

NOUVEAUX PRODUITS D'ETANCHEITE

video_1.jpg

Système LANKOPONTAGE DW | Parexlanko

Système d'étanchéité sur fissures ou joints de dilatation.

 

Voir la vidéo