Espace professionnels

Espace particuliers
100_chapitre_facade.png

PATHOLOGIES

penetrationdeau15.jpg

PÉNÉTRATION D’EAU PAR POROSIT

En l’absence de fissuration les pénétrations d’eau par porosité de l’enduit sont rares.

Causes possibles

  • Épaisseur de recouvrement insuffisante.
  • Mauvais serrage de l’enduit.
  • Enduit grillé.

Remèdes préventifs

  • Réaliser un bon serrage de l’enduit et respecter les épaisseurs minimales.

Remède curatif

  • Compléter l’épaisseur de l’enduit.
  • Piquer l’enduit existant et réappliquer un nouvel enduit.
4.jpg

EFFLORESCENCES

Affectent la couleur et se traduisent dans la majorité des cas par des taches blanchâtres.

Causes possibles

  • Remontées capillaires.
  • Séchage différentiel (parties soumises à des rejaillissements).

Solution

  • Traitement préventif :
  • Fractionner systématiquement l’enduit au droit de la coupure capillaire.
  • Talocher l’enduit de la partie inférieure et protéger par l’application de l’hydrofuge 238 LANKO RESIST HYDRO.
  • Traitement curatif : brossage souple et lavage à l’eau acidulée (10 % maxi). rinçage à l’eau claire.
2.jpg

REPRISES D’APPLICATIONS

Affectent la couleur et l’aspect de l’enduit.

Causes possibles

  • Support irrégulier en absorption.
  • Arrêt lors de la projection.
  • Surface trop importante.
  • Finition rustique en 1 seule passe.
  • Angle et distance de projection.

Solution

  • Réappliquer l’enduit.
5.jpg

CARBONATATION

Phénomène naturel lié aux réactions d’hydratation des liants hydrauliques (ciment et chaux).

Causes possibles

  • Dépend essentiellement des conditions atmosphériques pendant et après l’application.
  • Ne met nullement en cause la qualité du produit et n’altère pas ses caractéristiques.

Solution de réfection

  • Respecter le délai d’attente de 28 jours.
  • Attendre des conditions météorologiques favorables (≥ 12 à 15°C).
  • Humidifier, appliquer l’eau acidulée (maxi 10 % d’HCl), laisser agir, rincer à l’eau claire accompagnée d’un brossage souple.
  • Rincer abondamment.
  • Renouveler si nécessaire.
1bis.jpg

NUANÇAGES

Affectent la couleur et/ou l’aspect de l’enduit, ce qui se traduit par des zones légèrement arrondies de couleur plus ou moins claire.

Causes possibles

  • Non respect du dosage en eau.
  • Temps de malaxage irrégulier entre les gâchées.
  • Pression d’air mal réglée.
  • Surcharges ponctuelles provoquant des remontées de laitance.
  • Angle et distance de projection.

Solution

  • Réappliquer l’enduit.
friabilite14.jpg

FRIABILITÉ

Enduit présentant une très faible résistance mécanique

Causes possibles

  • Temps de malaxage trop important.
  • Dessiccation prématurée liée aux conditions climatiques pendant ou juste après l’application (températures élevées, vent desséchant…).

Remèdes préventifs

  • Respecter les temps de malaxage.
  • Humidifier correctement les supports.
  • Réhumidifier l’enduit le lendemain voire les jours suivant l’application.

Remèdes curatifs

  • Appliquer un durcisseur de surface (DURCIPIERRE).
10.jpg

REJAILLISSEMENT

Les bas de murs, en contact avec le terrain naturel reçoivent dès qu’il pleut des gouttes d’eau chargées de terre, salissures, poussières…

Solution

  • Talocher la zone d’enduit au contact du sol et ce jusqu’au niveau de la coupure capillaire.
  • Éviter le rejaillissement en réalisant au sol un gravillonnage, une dalle à pavage.
  • Lavage régulier accompagné d’un brossage souple.
bullage_11.jpg

BULLAGE

Présence en surface de l’enduit de petites cavités provoquées par des bulles d’air ; en quantité importante et d’un fort diamètre et en profondeur, cela peut affecter l’imperméabilisation.

Causes possibles

  • Mauvais réglage de l’air, irrégularité du débit du matériel de projection.
  • Temps de malaxage trop important : le produit s’expanse.
  • Mise en œuvre sur support peu absorbant, on enferme de l’air entre le support et le produit projeté. L’air remonte au travers de l’enduit et apparaît en surface en faisant des bulles.
  • Manque de serrage de l’enduit.

Remèdes préventifs

  • Veiller au bon réglage de la machine (sortie d’air, jaquette en bon état, pression vérifiée…).
  • Respecter le temps de malaxage et le dosage en eau.
  • Utiliser la règle crantée pour serrer l’enduit.
  • Sur supports non absorbants (béton banché), réaliser une première passe (gobetis adjuvanté) serrée au fur et à mesure de l’application ou appliquer MICRO GOBETIS 3000, gobetis prêt à l’emploi.

Remèdes curatifs

  • Reboucher les cavités (pastillage) avec le même produit.
  • Ou ré-enduire la façade en prenant soin d’humidifier avant application.
photo-dcollement.jpg

DÉCOLLEMENT

Causes possibles

  • État et préparation du support lors de la maîtrise d’œuvre :
  • Présence de peinture, poussière, huile, hydrofuge.
  • Humidification insuffisante ou excessive.
  • Mauvaise réalisation de la couche d’accrochage.
  • Support gelé ou en cours de dégel lors de l’application.
  • Mauvaise protection de la tranche supérieure de l’enduit.
  • Fissuration du support.

Solutions (après détermination des causes)

  • Remise aux normes du support.
  • Traitement des fissures.
  • Protection de la tranche supérieure de l’enduit.
  • Application d’un nouvel enduit.
6.jpg

SPECTRES DE MAÇONNERIES

Apparition du dessin des joints de hourdage des éléments de maçonnerie au travers du revêtement.

Causes possibles

  • Différence importante d’absorption entre les éléments maçonnés et les joints.
  • Remplissage, arasage irrégulier des joints entraînant une variation d’épaisseur de l’enduit et modifiant le temps de prise.
  • Enduit en trop faible épaisseur.
  • Si après plusieurs mois : micro-ponts thermiques entraînant des condensations différentes entre les joints et les éléments de maçonnerie.

Conséquences lors de la prise de l’enduit

  • Sur les zones absorbantes, le séchage est plus rapide et la teinte de l’enduit sera plus claire.
  • Sur les zones peu poreuses (joints hourdage fortement dosés, saturés d’humidité), le séchage est plus lent et la teinte sera plus soutenue.
6bis.jpg

Phénomène temporaire ou permanent, se produit généralement en période froide ou humide et apparaît le plus souvent dans les jours qui suivent la réalisation de l’enduit.

Traitements préventifs

  • Vérifier la régularité des joints et l’homogénéité du support.
  • Eviter l’application sur une maçonnerie saturée d’eau.
  • Appliquer l’enduit en 2 passes, la seconde après raffermissement de la 1ère, ou en 2 couches (24 h).
  • Veiller à une épaisseur régulière et suffisante de l’enduit. Augmenter l’épaisseur minimale de recouvrement (qui est de 10 mm en tout point) pour supports douteux.

Traitements curatifs

  • Rajouter une couche d’enduit supplémentaire.
  • Si temporaire, appliquer un hydrofuge de surface pour réduire le phénomène.

FISSURATION

13.jpg

Faïençage : maillage superficiel de formes géométriques

13bis.jpg

Micro-fissure : ouverture linéaire discontinue dont la largeur est inférieure à 0,2 mm.

13ter.jpg

Fissure : ouverture linéaire au tracé plus ou moins régulier et dont la largeur est comprise entre 0,2 et 2 mm.

13quattro.jpg

Lézarde, crevasse : fissure dont la largeur dépasse 2 mm.

Causes possibles

  • Mauvais comportement des maçonneries support d’ordre structurel :
    • Mouvements différentiels entre parties hétérogènes (ex : coffre volet roulant).
    • Retrait des éléments de maçonnerie.
    • Non-respect du temps de séchage.
  • Mauvaise préparation des supports :
    • Joints mal arasés ou mal remplis.
    • Arases trop importantes.
    • Balèvres.
    • Murs détrempés ou insuffisamment humidifiés.
    • Supports non absorbants.
  • Mise en œuvre de l’enduit :
    • Excès d’eau de gâchage.
    • Non-respect du temps de malaxage.
    • Absence d’humidification de l’enduit le lendemain de la réalisation.
    • Épaisseur d’application trop importante par endroits.
    • Enduit non adapté au support (ex : béton cellulaire).

Prévention

  • Sur les zones susceptibles de fissurer, maroufler une toile de verre dans l’épaisseur de l’enduit de manière à assurer un pontage sur les zones hétérogènes.
  • Fixer mécaniquement une armature métallique galvanisée sur l’ensemble des surfaces présentant une très grande hétérogénéité.
  • Vérifier et respecter l’existence des joints de dilatation ou de fractionnement.
  • Traiter les fissures et les renformis 48 à 72 h avant la réalisation de l’enduit.
  • Veiller à la bonne préparation du support et respecter les températures d’application préconisées.

Traitements curatifs :

  • Rajouter une couche d’enduit supplémentaire.
  • Si temporaire, appliquer un hydrofuge de surface pour réduire le phénomène.